[ TV ] Johannes B Kerner 21/11+ Traduction

Aller en bas

[ TV ] Johannes B Kerner 21/11+ Traduction

Message par Funky le Jeu 22 Nov - 19:55



Traduction:

JBK : Il n'y a pas si longtemps, environ 2 ans lorsque les nouvelles stars sont arrivées au ciel de la pop en Allemagne.
Maintenant, ils ont conquit plus de la moitié de l'Europe, et ils sont de cette façon, le premier groupe allemand qui a déjà été numéro 1 en Israël, et ils sont les bienvenus ici.
JBK : Les filles crient-elles différemment dans chaque pays?
Bill : Non, tu ne peux pas comparer
Tom : On demande souvent mais c'est difficile à dire, c'est pas vraiment différent.
JBK : Donc les cris français sont les mêmes que les cris israéliens.
Tom : Ouais, je sais pas, mais je pense que quand je commence à crier, ça ressemble aussi à ça. On crie pareil partout, je pense.
JBK : Ok, mais je suppose que c'est comme ça tous les jours et partout, peu importe où vous allez. Certaines de vos fans campent devant des jours durant seulement pour être au premier rang. Pouvez-vous le comprendre? Y a t-il quelqu'un pour qui tu te sois autant engagé?
Bill: En fait, camper je ne peux pas vraiment comprendre parce que c'est vraiment pas mon truc. Je suis certainement le plus grand 'anticampeur' qu'il y ait. Mais respect à tous ceux qui font ça. C'est de la folie que certains fassent ça pour moi.
JBK : Collectionnais-tu des autographes ou écrivais-tu des lettres toi-même?
Bill:Oui, en fait, j'étais un grand fan de Nena quand j'étais petit et donc j'ai écrit une lettre quand j'avais 6 ans ou quelque chose comme ça, je l'ai envoyé et j'ai attendu une réponse, et j'étais debout au premier rang sous la pluie depuis 5 h du matin, et j'attendais...
Tom : J'étais là aussi, il m'avait forcé.
JBK : Tu étais forcé d'aller à un concert de Nena?
JBK : Et tu voulais la voir par tous les moyens?
Bill:Oui, pour moi, c'était...
JBK : Tu lui as déjà dit?
Bill: Je pense qu'elle le sait.. Je pense que tu as besoin d'être fan de quelque chose. Je crois que chacun a été fan de quelque chose une fois dans sa vie, on doit faire ses propres expériences, on apprend beaucoup. Plein d'histoires à raconter, c'était vraiment drôle, avec mes amis et tout, et avec Tom...
JBK : C'est super que tu dises en premier 'mes amis' et ensuite 'et Tom'.
Ils rient.
JBK : On retient.. Maintenant vous avez conquit l'Allemagne, une grande partie de l'Europe. Et vous êtes déjà allés en Israël. Comment ça s'est fait?
Bill: Les fans se sont impliqués, ils ont collecté des signatures, parce qu'on ne savait pas du tout que certains nous connaissait là-bas. Je ne savais pas qu'on pouvait écouter notre musique là-bas, et que ça intéressait quelqu'un. Pour nous, c'était incroyablement loin et c'était vraiment..
JBK : C'était donc pas arrangé par votre maison de disque?
Bill: Non.
Tom : C'est comme ça dans plusieurs pays, les fans nous connaissent par Internet et ensuite ils écrivent aux médias "SVP, passez Tokio Hotel" et tout, en Israël aussi, les radios ont commencé à passer notre musique, et nous avons été numéro 1 des chartes, je crois..
Bill: Ouais, et la maison de disque n'a rien à faire la-dedans. Dans de nombreux pays, nos CDs ne sont même pas vendus. C'est seulement les fans qui s'intéressent à nous et ensuite la maison de disque s'y intéresse.JBK : Nous avons trouvé une photo, on peut peut-être la montrer...C'est dans le public : "Tokio Hotel doit venir au Danemark".. Mes collègues viennent juste de me le dire, est-ce que quelqu'un a une sorte de poster? Ahh, c'est là. "SVP, venez au Danemark."
Bill: Mais c'est vraiment super, surtout pour nous parce que il y a tellement de pays, et chaque pays veut qu'on vienne et pour dire la vérité, nous ne savons pas où aller en premier, et en ce moment, ça se passe à travers l'Europe et ça nous passionne vraiment, mais...
JBK : C'est bien d'aller à l'étranger pour une petite période, mais ensuite, vous devez porter de l'attention à vos fans allemands à nouveau.
Bill: Bien sûr.
JBK : vous devez prendre du temps pour ça. Mais maintenant, Israël, première place dans les charts. Vous étiez en couverture d'un magazine de musique en Israel,combien de personnes sont venues à votre concert là-bas?
Tom : Je ne sais pas.
Bill: 3500 ou quelque chose comme ça?
Tom : Ouais
JBK : A Tel Aviv ?
Bill: Oui à Tel Aviv exactement.
JBK : Est ce que ça représente quelque de spécial pour vous, en tant que groupe allemand, d'être numéro 1 en Israël?
Bill : Oh, peu importe. Enfin pour moi, c'est quelque chose de particulier, et bien sûr nous ne pouvions pas y croire, parce que tu ne peux pas imaginer, c'est tellement loin. Et je ne connais aucun magazine là-bas, pas de radio, rien du tout. Mais il y a quand même ma tête sur le papier et les gens là-bas veulent nous voir. Et tu vas là-bas, le vol est incroyablement long, et t'atterris tout à coup dans un endroit complètement différent, et il y a encore des fans qui attendant devant l'hôtel, en train tes chanter chansons en allemand.
JBK : Allemand?
Bill : Oui, ils étaient vraiment devant l'hôtel et ont chanté toute la nuit 'Durch den Monsun'.
JBK : Mais l'allemand n'est pas très répandu en Israël. Vous êtes nés en 1989 non?
Bill & Tom : Oui
JBK : Tous les deux? Ohh.. attendez, vous êtes jumeaux. Okay, donc vous êtes nés en 1989,est ce que ça a une autre signification pour vous en voyant le fond historique?
Tom : En fait, tout le voyage était très excitant pour nous, déjà en tant que groupe, en tant que groupe allemand venant de Magdeburg, et qui joue normalement qu'à des petites places, la chance d'aller là-bas était juste incroyable. Et dans l'ensemble ça n'avait pas un fond historique important, nous avions l'esprit ouvert et on voulait juste jouer. Nous étions seulement surpris parce qu'on ne savait pas que notre musique était connue là-bas ou qu'ils avaient une maison de disque là-bas. Que Universal ait une filiale là-bas, qu'ils sortent des CDs là-bas, nous ne le savions pas. Et on a été vraiment été surpris de ça.
JBK : Okay, mais vous avez quand même visité Jérusalem,...
Tom : Oui, on a pensé que c'était vraiment intéressant, c'était vraiment un super voyage, je veux dire que nous 4, en Israël, on voulait vraiment... avant notre show...C'était la première fois, je dois dire. Normalement, on n'a pas beaucoup de temps à l'étranger, et cette fois, nous étions là pour 3 jours, et on a eu le temps de visiter Jérusalem avant notre show. On a vu beaucoup de choses là-bas. Des mines à ciel ouvert...et des trucs comme ça. Je dois dire que c'était vraiment intéressant.
JBK: Avez-vous eu des discussions avant le concert, pour savoir si vous pouviez chanter en allemand ou si vous étiez autorisés?
Bill : Pas du tout, on a pas parlé de ça. Je ne pouvais pas m'imaginer que quelqu'un serait capable de chanter en allemand, et qu'ils connaîtraient les paroles, c'est fou! Quand nous étions à l'hôtel, je devais juste aller sur le balcon pour voir que les gens étaient capables de chanter en allemand.
JBK : Le Goethe Institut, qui peut transporter la culture allemande à l'étranger, veut coopérer avec vous, parce que en France, par exemple, beaucoup de personnes parlent soudainement de nouveau allemand et beaucoup demandent des cours d'allemand à l'école. Seulement à cause de vos paroles.
Bill : C'est le truc le plus bizarre pour nous. Que l'on contribue à quelque chose à l'école.
Tom : Je crois que c'est la première fois que nos profs sont fiers de nous. J'étais vraiment nul en français. A la base, je suis nul quand il s'agit des langues étrangères, donc je pense que c'est la première fois que nos profs sont fiers de nous.
Bill : Nous avions récemment un Meet&Greet, et il y avait une prof, elle nous a serré la main, elle était toute excitée et a dit "je suis prof d'allemand, et je suis si contente que maintenant tout le monde veut apprendre l'allemand." Et c'était juste...
Tom : La prof d'allemand était pire que l'élève en allemand.
JBK : Parce qu'ils connaissaient vos chansons.
Bill : Ouais, mais c'est réellement bizarre que les profs nous serrent la main et nous félicitent pour quelque chose comme ça.
JBK : Il y a un documentaire sur votre tournée qui s'appelle "Zimmer 483 - Live in Europe" et ça passe au cinéma un jour.
Bill & Tom : Oui
JBK : Mais seulement un jour? Le 25 novembre?
Tom : Oui exactement.
JBK : Dans plus de 100 cinémas, partout en Allemagne. On ne va pas tout vous montrer, mais regarder un peu ce que ça contient et regarder un petit clip.
Vidéo
JBK : Wow, ils connaissent vraiment les paroles. Nés en 1989, maintenant, on est en 2007...Vous êtes majeurs, vous laissez la plus mauvaise partie derrière vous. Il y a toujours des chose qu'on veut réellement faire.
Bill & Tom : Oui
JBK : Quel est ce sentiment spécial de liberté en étant majeur?
Bill : En fait, ce dont j'étais le plus heureux c'était que maintenant je peux dire "Oui, je fais la fête, et oui, je bois de l'alcool!"
Tom : QUOI?
Bill : Ouais, j'étais vraiment content parce que c'est vraiment ennuyeux. Parce que nous allions à des fêtes quand on avait 16 ou 17 ans, juste comme les autres ados et on fêtait nos prix...
JBK : Mais vous n'aviez pas le droit..
Bill : Ouais, c'était toujours un grand sujet de discussion. comme "Oh mon dieu, quel mauvais modèle ils sont" ou des trucs comme ça. Mais à la fin, on était certainement encore plus 'innocent' que certaines autres personnes, mais maintenant nous avons 18 ans et les gens ne peuvent plus rien dire. C'était la chose la plus importante pour moi.
JBK : Tu as aussi quelque chose de spécial concernant cette sensation de liberté?
Tom : Oui, conduire une voiture, bien sûr!J'ai toujours regardé ça. Avoir 18 ans signifie monter dans ta voiture et démarrer et aller où tu veux. Et c'est vraiment...
Bill : Pour nous c'est un grand pas vers la liberté.
JBK : De conduire une voiture?
Bill : Oui parce que...
JBK : J'ai lu qu'il voulait avoir du "sexe" dans une voiture.
Tom : Oui, ça aussi.
JBK : ça aussi?
Tom : Ouais.
Bill : Mais pas en tant que débutant, il doit attendre un peu.
Tom : Oui, parce que c'est la partie difficile de ça.
JBK : Attends, attends...Je ne veux pas te dire comment vivre mais si tu couches dans une voiture alors ne conduis pas en même temps. Gare-la et ensuite tu peux faire tout sans stress.
Tom : Ouais, comme ça, tu peux te concentrer sur des choses plus importantes.
JBK : Tu vas gérer ça. Saviez-vous que le test de conduite théorique est plus dur en Allemagne?
Tom : Non
Bill : Je peux imaginer ouais.
JBK : Dite-moi qui est autorisé à conduire en premier?
Bill : Juste pour que vous sachiez : Nous ne l'avons jamais fait avant.
JBK : Je pense qu'on va bientôt voir que vous ne l'avez jamais fait avant.
Bill : Attends.
JBK : Vous êtes assis dans cette voiture, c'est moi...
Tom : Ouais..
JBK : Tom ou Bill
Tom : Qui doit rouler en premier, c'est ça?
JBK : Oui, dans quel ordre?
Bill : Alors...
JBK : Si tu peux me dire c'est dans quelle ville, tu peux aussi.
Bill : En fait, je dirai.. Je ne veux pas dire quelque chose de faux. Je crois qu'il doit y aller en premier.
... : Oui
Bill : Le vélo, ensuite je peux y aller et après moi, la moto.
JBK : Félicitations, c'est ça! Une fois pour Tom.
Tom : Je dirais que la moto doit y aller en premier.
JBK : Attends, attends...
Tom : La moto est sur la route principale, il peut y aller en premier.
JBK : Je vois que tu as déjà étudié un peu la chose, je vois. Okay, Tom, déjà la moto, et ensuite?
Tom : Ensuite, l'autre voiture et je peux y aller en dernier.
JBK : La voiture bleue...
Tom : Oui
JBK : Et ensuite, c'est ton tour.
Tom : Oui.
JBK : Tu passes aussi.
Tom : Merci
JBK : Mais il n'est pas possible que vous passiez votre test ici, mais comme ça, vous connaissez le principe. Roberto, maintenant c'est toi.
Roberto : Alors je vois que je suis sur la route principale.
JBK : Tu as ton permis?
Roberto : Oui, c'est la route principale.
JBK : Exactement.
Roberto : Ca veut dire que je peux... y aller en premier. Droit devant, non? Oh attends, je dois aller à gauche?
JBK : Si vous pouvez l'aider, vous deux...
Roberto : Non, non, la moto est aussi sur la route principale. C'est une moto, non?
Tom : Oui
Roberto : Donc je peux y aller, déjà la moto...ensuite c'est mon tour et ensuite la voiture jaune.
JBK : Exactement : Très bien! Pas mauvais! Et maintenant, une petit blague à la fin. Beaucoup de gens parlent du "Signe post forest". Pouvez-vous me dire ce que ça veut dire?
Roberto : Oh mon dieu.
Tom :"Attention, la route mène à l'eau. Tu pourrais.. tomber."
JBK : "Du sexe dans la voiture pourrait devenir du sexe dans l'eau ici." Que disait Tom? Attention la route se termine ici...
Tom : Exactement. "La route se termine ici, eau droit devant."
Bill : "Ou alors on n'a pas encore construit le pont."
JBK : "Nous n'avons pas encore construit de pont", c'est bien. Ok, la réponse est, tu avais raison, la route mène à l'eau, mais maintenant, la partie spéciale : La nuit et avec une visibilité faible, c'est possible que la surface de l'eau soit confondue avec la route.
Bill : Ahh je vois.
JBK : Ouais quelque chose comme ça est réglementé ici.
Tom : Mais je n'étais pas si mauvais.
JBK : Non, tu étais plutôt bon, et vous êtes des invités très plaisants, et nous vous félicitions pour l'award des EMA. Ici, les 'Inter Act' sont à la maison. Tokio Hotel n'ont pas seulement fait une super performance, mais ils ont aussi eu un prix, et nous vous souhaitons bonne chance pour votre DVD. Merci pour votre visite, Bill & Tom Kaulitz.
Bill : Merci


Je mettrais toutes les photos quand jaurais le temps ^^

_________________
Admin Funky à votre service



Je veux Ramuntxo
avatar
Funky
Chef 's studieuzz

Féminin
Nombre de messages : 1504
Date d'inscription : 03/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://studio-th.forums-actifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum